La Draft NBA 2020 s’est tenu dans la nuit du mercredi 18 novembre au jeudi 19 novembre et nous a réservé son lot de surprises habituelles. C’est un événement à part dans le calendrier NBA du fait de l’ambiance qui s’en dégage. Une ambiance étrange, qui consiste en un savant mélange entre excitation de voir arriver de nouveaux prodiges dans la ligue et une tension palpable liée aux nombres de mouvements qui ont eu lieu au cours de cette soirée. Je vous propose donc, de faire une petite présentation de ce que c’est que la draft et des joueurs les plus important de la cuvée 2020 pour ceux qui auraient eux la flemme de rester éveiller jusqu’à 4h du mat’. Ce qui est tout à fait normal, on est d’accord.

NBA Official

>La Draft, explication d’un système intelligent:

La draft NBA est un événement qui peut paraître assez obscur pour nous autres européens et qui mérite donc une petite explication. On parle ici d’un moment très important dans une saison puisqu’il s’agit concrètement : du système de recrutement des jeunes à potentiel par les franchises NBA. Si on prend le temps de s’intéresser à cette particularité des sports américains, on s’aperçoit que c’est un système assez intelligent. En effet le but premier de la draft est de permettre aux moins bonnes équipes d’une saison de récupérer les meilleurs talents de l’année afin de se renforcer. Plus une franchise est placée bas dans le classement NBA d’une saison, plus son choix de Draft sera haut. Inversement plus une franchise enchaîne les victoires en saison régulière moins elle aura de chance de choisir les talents les plus prometteurs. La draft, est donc un processus assez facile à comprendre pour peux qu’on le simplifie un peu. Pour donner un exemple : la franchise ayant le choix de draft n°1 peut choisir le joueur qu’elle considère comme le plus talentueux, tandis que la franchise ayant le choix n°10 doit attendre que les 9 autres franchises devant elle aient fait leur choix avant de pouvoir sélectionner un joueur.

Plusieurs avantages découlent de ce système, qui permet entre autres, d’éviter l’ultra-domination de certaines équipes tout en donnant l’opportunité aux franchises en difficultés de se construire une équipe jeune et talentueuse. Dans les faits, tous les athlètes de la ligue ont été choisis par une franchise à la Draft pour intégrer la NBA. C’est un parcours obligés qui, selon de nombreux joueurs actuels, est un des moments les plus important dans une carrière. C’est donc autant un moment important dans la vie d’un athlète NBA qu’un moment important dans la saison d’une franchise.

.

.

> Présentation du podium de la Draft:

Choix N°1 : Anthony Edwards, Minnesota Timberwolwes

Curtis Compton/TNS

Anthony Edwards est un arrière de 19 ans qui arrive tout droit de Géorgie. Il s’agit donc, du 1er choix de cette Draft 2020, sélectionné par les Minnesota Timberwolwes. Son principal atout est son physique, car il est déjà très affûté pour un joueur de son âge. Il mesure environ 1,97 m pour 101 kg, ce qui fait de lui le parfait prototype d’un arrière dans la NBA moderne. Très rapide, explosif et puissant, ce qu’il perd en technique il le compense en potentiel et en talent. C’est un joueur qui peut, à terme, devenir une superstar mais qui reste aujourd’hui, encore un peu trop brut. Je pense que le profil de joueur qui lui convient le mieux est celui d’un arrière scoreur avec un penchant sérieux pour l’agression de paniers sans défenses. Néanmoins le seule petit point négatif qui vient ternir ce joli tableau est son manque de concentration à certains moments surtout en défense.

Il a été choisi par les Timberwolwes pour compléter leurs lignes d’arrières avec D’Angelo Russell. En effet, son coéquipier (D’Angelo Russell) est un meneur all-star reconnu pour sa technique et possédant un bon shoot mais qui manque un peu de qualités athlétiques. L’association de ces deux profils, aussi différents que complémentaires, pourrait devenir une arme redoutable pour les défenses adverses. On peut donc qualifier ce choix de logique de la part des dirigeants Minnesota car ils se sont attirés les services d’un joueur à fort potentiel pouvant déjà apporté à l’équipe la saison prochaine.

.

Choix N°2 : James Wiseman, Golden State Warriors

Joe Murphy/Getty Images

James Wiseman est un pivot de 19 ans qui a joué pour l’université de Memphis l’année dernière. On parle ici d’un beau bébé de 2,13 m pour 104 kg. Muni de longs bras et d’une mobilité impressionnante pour sa taille, le nouveau pivot des Golden State Warriors est l’un des meilleurs défenseurs intérieurs de toute la cuvée 2020. Grand, agile et puissant, ses capacités athlétiques font de lui un potentiel très excitant pour les franchises NBA.

Bien qu’il soit encore un peu frustre en attaque il reste un joueur très utile pour une équipe. Le fait qu’il soit tombé chez les Golden State Warriors est une très bonne chose pour lui car il va pouvoir apprendre aux cotés de grands champions comme Draymond Green, Stephen Curry ou encore Klay Thompson. De leur coté, les Warriors vont pouvoir utiliser ce grand pivot pour combler quelques lacunes défensives. Selon Steve Kerr (entraîneur des Warriors) ce jeune joueur est une bonne addition dans une équipe déjà bien fournie. C’est donc un choix assez intelligent de la part des Warriors qui ont décidé de se porter vers un joueur avec du potentiel pouvant déjà dès sa première saison combler des besoins, notamment défensifs.

.

Choix N°3 : LaMelo Ball, Charlotte Hornets

Anthony Au-Yeung/Getty Images

LaMelo Ball est un meneur américain de 19 ans lui aussi. Il a joué dans plusieurs pays avant d’arriver en NBA, son dernier club était notamment un club australien. Frère de Lonzo Ball (meneur des New Orléans Pellicans et ancien n°2 de draft) ce qui caractérise le mieux le nouveau meneur des Charlotte Hornets est sa faculté à vendre des maillots grâce à l’excitation qu’il provoque. C’est un joueur excentrique qui apporte tout de suite de la visibilité dans une franchise qui en a cruellement besoin. Haut de 2,08 m pour 86 kg, LaMelo impressionne le public par son dribble, sa vision de jeu et sa redoutable agilité pour un meneur de cette taille. Loin d’être une foudre de guerre en défense, c’est en attaque que son talent s’exprime le mieux. Capable de marquer de loin, comme de près, tout en distribuant le jeu de manière efficace, son potentiel offensif excite de nombreuses franchises NBA. Loin d’être encore arrivé à maturité, il a le talent pour atteindre les sommets cependant pas sûr que son ascension soit simple.

Il représente toutefois un choix très intéressant pour les Charlotte Hornets puisqu’il apporte une visibilité inespéré à une franchise en perdition qui manque cruellement de talent.

.

Choix n°4 à 10:

Melina Myers/ USA TODAY Sports: Patrick Williams choix n°4 pour les Chicago Bulls.

Pour ceux qui voudraient approfondir l’analyse des joueurs de cette draft, je vous renvois à l’un des posts intagram du site où se trouve une brève analyse de chaque choix du top 10. https://www.instagram.com/p/CHwWPmlniqh/?utm_source=ig_web_copy_link

.

La Draft est un moment à part dans une saison, un endroit où se mêlent passions et tensions de manière très singulières. Tout le monde est persuadé d’avoir raison, mais personne n’est assez fou pour l’affirmer. Les talents restent ce qu’ils sont, des joueurs à forts potentiels, mais il nous faudra encore un peu de temps avant de savoir qui était vraiment le meilleur choix de la draft 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.